Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 23:23

 

 

Mairie de Versailles

 

Le mercredi 20 juin 2012, dans les salons d’honneur de la mairie du XVIe arrondissement de Paris, la Fondation pour l’école a remis son troisième Grand Prix de langue et de culture françaises, en présence d’un public nombreux. Ce concours, ouvert à tous les élèves de CM2 et de 4e, quel que soit leur établissement d’origine, est destiné à encourager et récompenser les jeunes « amoureux de la langue française et habités par le bonheur d’écrire ».

Plus de 1500 élèves, venus d’horizons très différents (école à la maison, école publique, enseignement sous contrat, enseignement libre ou encore enseignement par correspondance) ont répondu à des questions de grammaire et de culture et ont composé des rédactions sur des sujets propres à chaque tranche d’âge. Théophile Gautier et deux tableaux célèbres (La Joconde et « Paul en Arlequin » de Picasso) ont inspiré les sujets sur lesquels les participants ont composé en mobilisant au mieux toutes leurs compétences grammaticales et stylistiques. Les trente lauréats ont été récompensés pour leur amour et leur habileté à manier la langue française.

Le haut niveau des candidats a été salué par un jury enthousiaste. En CM2, l’école catholique sous contrat Saint-François d’Eylau a particulièrement brillé – mais le premier prix est revenu à une élève scolarisée à la maison, et le deuxième prix à un élève d’une école publique de l’Allier. En 4e, ce sont les collégiens de Saint Dominique (Le Pecq, Yvelines) et de l’Institution Saint Pie X (Saint-Cloud, Hauts de Seine), deux écoles libres, qui se sont le plus distingués.

L’implication du Grand Jury a été particulièrement appréciée, telle l’exhortation sur la langue française qu’a prononcée François-Xavier Bellamy, professeur agrégé de philosophie, à l’attention des lauréats, ou encore les nouvelles originales composées et lues en public par les écrivains Sophie Humann et Catherine Hermary-Vieille – à qui le dramaturge Jean-Luc Jeener avait prêté sa voix.

La grande qualité littéraire des rédactions a été soulignée par les membres du jury, en particulier par Monsieur Jean Cluzel, académicien, ancien secrétaire perpétuel de l’Académie française, et Monsieur Rémi Soulié, essayiste et critique littéraire.

Les 30 lauréats récompensés ont reçu de nombreux prix parmi lesquels un voyage dans une grande capitale européenne, des nuitées dans des châteaux français, des entrées dans des parcs à thème, et de nombreux livres…

La Fondation pour l’école exprime sa gratitude aux généreux mécènes de la troisième édition de son Grand Prix de langue et de culture françaises.

Comme il est de règle pour la plupart des concours, seules les copies des lauréats sont consultables, sur place, à la Fondation, et sur demande. Il ne sera pas possible de les photocopier.

 

 

 

 

 

Classes de CM2/7e

1ère - Hermine de ROVIRA, une élève scolarisée à la maison, inscrite au cours Sainte Anne, habitant Saint-Gondon dans le Loiret

2e avec un coup de cœur du Grand Jury pour sa rédaction - Tanguy DUMARTIN, de l’école primaire publique de Durdat-Larequille dans l’Allier

3e avec un coup de cœur du Grand Jury pour sa rédaction - Raphaël CECCATO, un élève scolarisé à la maison, inscrit au cours Hattemer, habitant à Basse-Ham, en Moselle

4e avec un accessit de culture - Marie SALLOUM, de l’école Saint-François d'Eylau, à Paris, école sous contrat

5e ex aequo - Adonide EVESQUE, de l’école Saint-François d'Eylau, à Paris, école sous contrat

5e ex aequo - Hélène RIVAUD, de l’école Saint-François d'Eylau, à Paris, école sous contrat

7e avec deux accessits, un en grammaire et un en culture générale - Guilhem PICQ, de l’école Saint-François d'Eylau, à Paris, école sous contrat

7e ex aequo Erwan SOULIER, de l’école primaire publique de Durdat-Larequille dans l’Allier

8e avec un accessit de grammaire - Anne FORNACCIARI, du cours Hattemer, à Paris, école libre

9e - Alexandra BREMOND-WEILL, de l’école Saint-François d'Eylau, à Paris, école sous contrat

10e avec un coup de cœur du Grand Jury et un accessit de culture - Quentin SOUBRANE, de l’école Saint-François d'Eylau, à Paris, école sous contrat

11e - Marie-Liesse GAMELIN, de l’institution Saint Pie X, à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine, école libre

12e avec un accessit de grammaire - Marguerite LAIGNELOT, une élève scolarisée à la maison, inscrite au cours Sainte Anne, habitant à Paussac et Saint Vivien en Dordogne

13e avec un accessit de grammaire - Agathe BESSAT, du cours Jean-Paul II, à Brézé dans le Maine-et-Loire, école libre

14e - Renaud VALLETTE, du cours Jean-Paul II, à Brézé dans le Maine-et-Loire, école libre

15e - Jean JACOB, du cours Hattemer, à Paris, école libre

 

Classes de 4e

1ère avec un coup de cœur du Grand Jury - Adèle d'HUMIERES, de l’Institution Saint-Pie X à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, école libre

2e avec un coup de cœur du Grand Jury - Clara FALXA, élève scolarisée à la maison, inscrite au cours Hattemer, habitant à X’ian (Chine)

3e - Tugdual HAREL, du collège privé Saint-Dominique du Pecq, dans les Yvelines, école libre

4e - Paul HASSLER, de l’école de la Sainte-Famille, à Saint-Ismier en Isère, école libre

5e - Claire MARIE, du collège privé Saint-Dominique du Pecq, dans les Yvelines, école libre

6e - Violaine MASSON, de l’Institution Saint-Pie X à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, école libre

7e - Jean-Baptiste DIOT, du collège privé Saint-Dominique du Pecq, dans les Yvelines, école libre

8e ex aequo - Ariane MASSON, du collège des Vignes à Courbevoie dans les Hauts-de-Seine, école libre

8e ex aequo - Adélaïde BAUCHET, de l’Institution Saint-Pie X à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, école libre

10e - Pauline de BEAUREPAIRE, du collège privé Saint-Dominique du Pecq, dans les Yvelines, école libre

11e avec un coup de cœur du Grand Jury - Loïc GALLOUEDEC, du collège privé Saint-Dominique du Pecq, dans les Yvelines, école libre

12e - Alban COLOMB, du collège privé Saint-Dominique du Pecq, dans les Yvelines, école libre

13e - Violaine LALUBIN, de l’Institution Saint-Pie X à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, école libre

14e - Aymeric AUBIGNY, du collège privé Saint-Dominique du Pecq, dans les Yvelines, école libre

15e - Pierre-Eloi MOREAU, du collège privé Saint-Dominique du Pecq, dans les Yvelines, école libre

 

Les meilleures copies

Les meilleures rédactions de CM2 et de 4°

La copie de Sophie Humann, écrivain

La copie de Catherine Hermary-Vieille, écrivain

 

.... Sur 15 lauréats : 3 du public et les 12 autres, enseignement privé, privé hors contrat, et à la maison.

Cherchons l'erreur :(


Madame Catherine Hermary-Vieille, écrivain.


Monsieur Jean-Luc Jeener, auteur, metteur en scène, acteur et critique de théâtre.


Monsieur Bruno de Cessole, écrivain.

Monsieur François-Xavier Bellamy, professeur agrégé de philosophie, maire-adjoint de Versailles.

Madame Sophie Humann, auteur de romans historiques et journaliste.

Monsieur Rémi Soulié, essayiste et critique littéraire.

Jury d’honneur 2012 du Grand Prix de la Fondation pour l’école

Monsieur François-Xavier Bellamy, professeur agrégé de philosophie, maire-adjoint de Versailles,
Monsieur Bruno de Cessole, écrivain,
Monsieur Jean Cluzel, ancien secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences morales et politiques, fondateur de Canal Académie,
Madame Catherine Hermary-Vieille, écrivain,
Madame Sophie Humann, auteur de romans historiques, journaliste,
Monsieur Philippe de Saint Robert, ancien commissaire général de la Langue française,
Monsieur Rémi Soulié, essayiste et critique littéraire.


Remise des prix 2012 - Mairie du XVIe arrondissement de Paris.

Le Grand Prix 2012 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

Grand Prix de la Fondation pour l'Ecole
Troisième édition du Concours national
de langue et de culture françaises
pour les élèves de CM2 et de 4e.

Le 20 juin, les résultats du Grand Prix

de la Fondation pour l’école ont été dévoilés par le Grand jury,

lors d’une très belle cérémonie de remise des prix.

Le Grand Jury a salué l’exceptionnelle qualité littéraire

des textes de ces jeunes lauréats.

 

 
Les résultats du concours ci-dessous
Le communiqué de presse Les Mécènes-Partenaires 2012 Allocution de F.X. Bellamy

Partager cet article

Repost 0

commentaires

FD 25/08/2012 17:18


Chaque année c'est par uen grosse centaine de concours de ce type que sont sollicités les établissements scolaires. Kangourou des maths,  Science en fête, prix littéraire des Incorruptibles,
la Plume d'Or, Concours général des collèges pour les plus célèbres, et j'en passe et j'en passe. Concours auxquels participent aussi bien le privé que le public. Il serait interessant de
comparer les résultats de ces concours-là. Si l'on veut réellement faire des comparaisons et instiller une compétition public/privé qui ne me semble pas constructive, le mieux est de se pencher
en détail sur les résultats des enquêtes PISA.

ciboulette100 25/08/2012 22:26



.... Oh, dans la famille on en est même plus à la compétition public/privé. On est privé tout court, et ça, depuis longtemps. Et on est même passé au privé hors contrat. La seule chose que je
demande aux instits et aux profs est d'enseigner, et d'enseigner bien : un français correct : du vocabulaire, de la grammaire, de la conjugaison, de bonnes et vraies dictées ; de l'histoire
chronologique et pas à la zazou, histoire d'embrouiller les cerveaux de nos chérubins. Bref, de faire leur boulot et de bien le faire. Et comme on a plus de temps à perdre à savoir pourquoi le
mamouth est en panne depuis des lustres, on passe à autre chose très vite. Je le conçois très bien : c'est très dommage pour la diversité et autres choses toutes aussi sympathiques, mais mon
amour de la diversité s'arrête là, où l'inculture commence. Et pour Toinou de Nous : ce sera le Cours Jean-Paul II en privé hors contrat. On va pas prendre de risques inutiles... Et l'Education
Nationale a encore bien de la chance d'avoir des professeurs tels que toi : dévoués, disponibles et sur la brêche tout le temps. Mais ça m'étonnerait que les jeunes générations de futurs profs
aient autant de coeur et de patience 



FD 24/08/2012 22:31


Bah... Tout simplement parceque les établissements publics n'ont pas ou si peu participé... Pour tirer de vraies conclusions, il faudrait avoir le nombre/puorcentage d'établissements du
public//privé. Sinon ça n'a pas tellement de sens... je dis ça...

ciboulette100 25/08/2012 16:35



.... Et pourquoi peu d'établissements publics acceptent de participer à ces concours, mis à part quelques uns ? Auraient-ils peur de la comparaison ? Je dis ça, je dis rien, moi non
plus



bricol-girl 24/08/2012 08:53


comme tu dis cherchons l'erreur et bravo aux lauréats.

Présentation

Chroniques provinciales

D'Auféminin

Décoration

En famille

Histoires d'Histoire

Le très utile

Les boutiques en ligne

Les fans du rouge

Les mains droites très douées

Les voyageurs

Mes p'tits grains de folie

Revues de presse

Spiritualité

Texte Libre

Benoit_XVI_-_a_son_election_19_avril_2005.jpg

... Avec Vous, Très Saint Père, même si la Vérité que vous nous dîtes chaque jour, ne fait pas toujours plaisir à entendre... Tant pis, avec Vous, Très Saint-Père, quand même ;)

Archives

Tutos Juridiques Pour Tous