Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 23:17

 

Mariage pour tous : Lettre de soutien d'un militant d'extrême gauche à Frigide Barjot

Ilan Simon, militant d'extrême gauche membre d'Ars Combat, organisation communiste-trotskyste apporte son soutien à Frigide Barjot en opposition au projet mercantile du Gouvernement visant à la "marchandisation de la procréation".

Lettre ouverte à Frigide Barjot, du collectif manif pour tous d'Ilan Simon, militant à l'ARS Combat, organisation communiste-trotskyste.

"Mariage, adoption, PMA : Une opposition à l'extrême gauche au projet mercantile du Gouvernement sur le développement de la marchandisation de la procréation. Contre l'extrême-droite réactionnaire et homophobe et contre la complicité de la gauche bourgeoise et de l'extrême gauche opportuniste. Pour la protection du droit de l'enfant, contre la marchandisation de la procréation aiguisé par l'appétit des grand laboratoires pharmaceutiques."


Frigide,

Suite à notre entretien téléphonique, et la sympathie que tu as témoigné envers ma démarches, je te renouvelle mon total soutien dans ton combat contre le projet du gouvernement qui vise, sous couvert de l'ouverture du mariage au couple de personnes du même sexe, à développer la marchandisation de la procréation sur la base des positions défendues dans l'article publié par notre journal COMBAT N°62 sont le titre est "le mariage pour tous: les autres enjeux du débat".

Pour mémoire, je suis militant depuis environ cinq ans à l'ARS COMBAT, une organisation communiste-trotskyste qui se revendique du marxisme révolutionnaire, dans la continuité du programme de la IV Internationale. Cette organisation a été constituée il y a environ dix ans en rupture avec l’extrême gauche opportuniste" petite-bourgeoise" du NPA (ex LCR). J'exprime ici, tout haut, ce que beaucoup au sein de l'extrême gauche pensent tout bas et n'osent pas dire pour ne pas avoir à faire face aux pressions qui se traduise parfois par des menaces à peine voilées d'agressions physiques.

Je m’oppose à l’extrême droite réactionnaire qui veut instrumentaliser ce débat pour encourager dans la société les préjugés "homophobes" mais qui sont en réalité les défenseurs les plus radicaux de l’ordre social bourgeois à l’origine de ce projet mercantile. La position exprimée par l’ARS COMBAT, l’organisation dans laquelle je milite, est également en rupture avec la position opportuniste et irresponsable du NPA, qui s’associe publiquement à l’inter-LGBT, une officine bourgeoise soutenue publiquement par Pierre Bergé, grand patron milliardaire du Luxe, par ailleurs propriétaire de "Tétu", aux côté de qui certains militants notoires de cette extrême gauche n'ont pas hésité à défiler le 18 décembre 2012. Des militants "anti-capitalistes" et "révolutionnaires" de la première heure, comprenne qui pourra…

La droite parlementaire feint de s’opposer à ce projet de marchandisation. Elle dépose des milliers d’amendements et s’exprime publiquement pour un référendum au nom de sa conception réactionnaire de la famille bourgeoise. Mais cette même droite est inféodée à la bourgeoisie et les commanditaires de ce projet. Elle se garde bien évidemment de s’engager en quoi que ce soit à une remise en cause de ce qui sera voté par le parlement dominé par son alter ego, la gauche bourgeoise. Comme dans bien d’autres domaines, la gauche comme la droite ne revient jamais sur des lois scélérates votées "démocratiquement" par la précédente majorité électorale.

La gauche réformiste, bourgeoise, du Front de Gauche dirigé par Mélenchon et son acolyte Pierre Laurent, dirigeant du PCF, encourage le gouvernement PS dans ce projet. Ils restent dans la continuité de cette gauche réformiste de collaboration de classe, qui apporte le label féministe et progressiste à un projet industriel au nom d’un égalitarisme de façade, sans se préoccuper des dangers réels du projet. Au nom de l'égalité pour tous, ils renient le droit de l'enfant à naitre à connaitre son père et sa mère, apportant comme d’habitude la caution gauchiste au projet le plus vil de la bourgeoisie.

Quant au P.S., il nous explique, par la voix de Najat Wallaud BELKACEM, porte-parole du gouvernement, que la majorité des Français ayant voté pour le programme de François Hollande, ils auraient donc voté implicitement pour la PMA pour tous. Un summum de la mauvaise foi. Sans doute, il y aurait déjà beaucoup à dire sur les limites de la démocratie "bourgeoise" : "un paradis pour les riches et un leurre pour les pauvres", affirmait avec justesse Lénine. Mais je fais remarquer à la porte-parole du gouvernement que dans ces institutions "démocratiques", les élus ne sont nullement engagés sur leur promesse. Ils sont portés au pouvoir sur la base d'un projet global sur l'application duquel chacun, en tant que citoyen, dispose d'un droit de regard. Il n'est écrit nul part que l'élection est un chèque en blanc.

Ainsi le débat est finalement réduit à une opposition factice entre "réacs" et "progressiste", entre athée et religieux, entre gauche et droite. Et bien je dénonce cette grossière manipulation qui a pour objet inavoué de geler le débat pour faire passer la pilule en douceur.

L’ARS COMBAT est la seule organisation communiste révolutionnaire qui a eu le courage de se démarquer de cette ambivalence imposée en publiant un article dans son journal n°62. Cet article développe à la fois une position favorable à aux développements de l’union civile pour les personnes homosexuelles qui désirent se marier : "Et nous disons avec eux que la société doit favoriser et reconnaître les liens d'affection entre ses membres" mais émet des réserves "sur la question de l’adoption par les couples de personnes homosexuels et s’oppose clairement à la volonté réelle de développer la marchandisation de la procréation. Car les militants de l’ARS COMBAT, se revendique du socialisme scientifique : le marxisme. Car le matérialisme dialectique fut l'immense apport de Marx à la compréhension du monde. Les lois, la pensée, la morale ne sont pas perpétuelles et ne sont le reflet matériel des rapports de production. Nous nous revendiquons donc d’une approche scientifique de développement des sociétés et des rapports humains.

Or comme le rappel l’article de notre journal : "les associations qui ont choisi de se battre pour la reconnaissance du mariage des couples homosexuels posent dans leur majorité la question de l'adoption pour ces mêmes couples. Et sur ce point, il faut affirmer, face aux furies d'un égalitarisme caricatural et borné, que ce n'est pas être homophobe que de poser la question, à notre tour, de l'impact psychologique et affectif sur l'enfant élevé par un couple homosexuel. Car si la famille a toujours évolué, il n'y a jamais eu à notre connaissance de familles constituées de membres d’un seul et même sexe. D’autre part, nous ne pouvons ignorer les nombreuses études qui ont démontré l’impact négatif de l’absence du père sur le développement de l’enfant.”

Se revendiquer du marxisme, c’est faire siens les découvertes révolutionnaires de Freud, le fondateur de la psychanalyse, la "science de l’âme humaine" selon Trotsky. On ne peut pas jouer avec légèreté avec la procréation humaine et le devenir des enfants. Le principe de précaution s’impose. Au-delà des débats entre spécialistes de la petite enfance, qui rappellent en majorité les conséquences néfastes de l’absence du père dans la construction psychique de l’enfant, l’égalité des enfants à naitre n’est-elle pas moins importante que les désirs égoïstes des adultes et surtout des appétits des patrons des grands laboratoires ?

Il serait pourtant possible de concilier les désirs sincères de parentalité de personnes homosexuelles avec la nécessité des enfants à bénéficier d’un référent masculin et féminin. Pourquoi ne pas développer la coparentalité et encourager la garde alternée afin de permettre à l’enfant de vivre en alternance avec son père ou sa mère indépendamment de leur orientation sexuelle.

En conclusion, l’enjeu est majeur. Je vous apporte donc mon soutien, sur la base des positions défendues par l’ARS COMBAT. Car lorsqu’il il s'agit de protéger l'avenir de l'humanité contre la rapacité aveugle du capitalisme, il est nécessaire à nos yeux de passer au-dessus du clivage philosophique entre la critique de la religion développée par la pensée de Marx et la catholique, Frigide Barjot.

Pour finir, je renvoie les sectaires du courant trotskyste et les opportunistes de l’extrême gauche petite-bourgeoise, au texte de Lénine "Socialisme et religion", dans lequel il envisage clairement de permettre à certains prêtres la possibilité de rejoindre le parti du prolétariat révolutionnaire sous certaines conditions.


Salutations révolutionnaires,

ILAN SIMON de l’ARS COMBAT


Pour consulter l'article "Mariage pour tous : Les autres enjeux du débat",
  cliquez ici


Contact

Tel : 06 64 58 23 98
Email : ilansimon@hotmail.fr
.....

 

ça nous console de cette imbécile qui ne veut un autre adjectif moins "genrée" pour définir l'Ecole Maternelle. Alors, ça fait toujours rêver le mariage pour tous ..... ?????     Parlez-vous le Mazetier ?link  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Chroniques provinciales

D'Auféminin

Décoration

En famille

Histoires d'Histoire

Le très utile

Les boutiques en ligne

Les fans du rouge

Les mains droites très douées

Les voyageurs

Mes p'tits grains de folie

Revues de presse

Spiritualité

Texte Libre

Benoit_XVI_-_a_son_election_19_avril_2005.jpg

... Avec Vous, Très Saint Père, même si la Vérité que vous nous dîtes chaque jour, ne fait pas toujours plaisir à entendre... Tant pis, avec Vous, Très Saint-Père, quand même ;)

Archives

Tutos Juridiques Pour Tous