Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 00:00

 

.... Aux morts, ne pas oublier et se souvenir, même si c'était il y a très longtemps.

 

Personnellement, M. et Mâme Cibou ne sont pas pour le "mélange" des genres, à savoir que les morts de 14/18 ne sont pas ceux de 39/45 et ces derniers ne sont pas les morts d'aujourd'hui.

 

Nos soldats qui meurent aujourd'hui en terres lointaines ne tombent pas pour les mêmes motifs que leurs aînés. Leur mort n'est pas moins glorieuse, mais ils tombent pour des intérêts qui ne sont pas ceux que défendaient les poilus de Verdun.

 

.... Mais c'est bien de les unir à chacune des manifestations, même si personne n'est dupe, et que l'on devine, derrière le discours patriotique, un discours bassement politique : brosser les militaires et leurs familles, ainsi que les anciens combattants, dans le sens du poil, doit faire partie d'une stratégie électorale parmi tant d'autres...

 

 

ClaironSELLIERclairon

 

"Monument érigé à la mémoire du Caporal SELLIER,
Clairon de la Liberté qui sonna ici
l'Armistice le 11 novembre 1918 à 11 h."

 

medium_2007_07_13_La_pierre_d_Haudroy_130_127_

 

Le Capitaine LHUILLIER intervient, appelle le Caporal-clairon SELLIER auquel il donne l'ordre de sonner le «cessez le feu», suivi du «garde à vous».
Les sonneries terminées, le convoi s'ébranle alors en direction de La Capelle, au poste de commandement des avant-postes, commandés par le Chef de bataillon, le Commandant DUCORNEZ, du 19ème B.C.P., qui a auprès de lui les Colonels MARQUET et MANGEMATIN. Le Lieutenant-Colonel MARQUET accompagne les parlementaires jusqu'à la «Villa PASQUES», à La Capelle, où le Commandant BOURBON-BUSSET est installé. Il renvoie deux voitures allemandes et leurs occupants, et prend en charge les plénipotentiaires, pour les conduire à HOMBLIERES au Quartier Général du Général DEBENEY, Commandant la 1ère armée. De là les parlementaires allemands seront dirigés vers Compiègne, où le Maréchal FOCH négociera avec eux fermement -mais courtoisement- les conditions de l'armistice, leur donnant trois jours pour en référer à leur gouvernement.

Le 9 Novembre, GUILLAUME II abdique, et s'enfuit en Hollande.
Le 11 à six heures du matin l'Armistice est signé à la gare de RETHONDES.
Les hostilités seront suspendues à 11 heures du matin.

pierre_d_27haudroysignature_armistice

Et le Caporal-Clairon Pierre SELLIER

pensait, ce jour là,  qu'il sonnait l'armistice de la der des ders...

Il ne pensait certainement pas, en ce jour,

qu'il porterait à nouveau les armes pour défendre son pays...

Ce vaillant soldat, aura-t-il au moins été honoré de la Légion d'Honneur ?

Quand d'autres la portent sans avoir rien fait, ou pas grand chose, pour la mériter...

En son souvenir, un collège porte désormais son nom...

C'est peut-être le plus bel hommage qui lui ait rendu et qui en vaut bien d'autres...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

porte plume 15/11/2011 21:26



Très interressant article ;-)


Bien sur que les politiques brossent dans le sens du poil tout comme les 10zaines de bases aériennes et régiments qui ferment leurs portes et les ministres qui défilent en nous assurant que nous
sommes les meilleurs...


Ce métier, on le fait par vocation, un peu par tradition aussi pour ma part, et pour que nos enfants ne connaissent pas la guerre sur le territoire français, on préfère partir à l'étranger
défendre les intérets de la France.



mab 12/11/2011 06:17



Un billet de 2011 avec des commentaires de 2008....



ciboulette100 12/11/2011 18:15



... Le billet aussi était de 2008 re-saucé 2011



Castille 12/11/2008 21:17

très belle tranche de vie et d'histoire !

mammilou-mijo 11/11/2008 13:37

Honneur aux Poilus !Ciboulette, ton billet du jour est magnifique et m'émeut beaucoup. d'abord parce que mon grand-père a toujours été très mutique que SA guerre mais que sa femme, ma grand-mère disait toujours qu'il n'était plus le même qu'AVANT ! Et quand on voit l'horreur des tranchées, on comprend !Ensuite, parce que tu le sais, c'est la chanson fétiche de mon père qui me l'a apprise toute petite !Merci, ma belle.Je t'embrasse très fort et je pense bien à vous.

Frédérique 11/11/2008 13:33

pour ce bel hommage !!!Ta pompon qui t'envoie pleins de bisous et de pensées positives !!!

Présentation

Chroniques provinciales

D'Auféminin

Décoration

En famille

Histoires d'Histoire

Le très utile

Les boutiques en ligne

Les fans du rouge

Les mains droites très douées

Les voyageurs

Mes p'tits grains de folie

Revues de presse

Spiritualité

Texte Libre

Benoit_XVI_-_a_son_election_19_avril_2005.jpg

... Avec Vous, Très Saint Père, même si la Vérité que vous nous dîtes chaque jour, ne fait pas toujours plaisir à entendre... Tant pis, avec Vous, Très Saint-Père, quand même ;)

Archives

Tutos Juridiques Pour Tous